En 1951, année de sa parution,
Françoise est encore trop petite pour aller à l'école.

Mais dès 1952, elle fait sa première rentrée scolaire.

Françoise découvre ses premières fournitures :

catherine mc - Défi Septembre 2013 - Rentrée d'ailleurs 1

un sobre cartable de cuir qu'elle gardera toute sa scolarité
et qu'elle cirera à chaque fin d'année scolaire.
Au besoin, il sera confié aux bons soins du cordonnier.

catherine mc - Défi Septembre 2013 - Rentrée d'ailleurs 2

 un joli plumier (on écrit à l'encre avec une plume "sergent major" et un porte-plume) ou une trousse en cuir dont elle prendra également grand soin car, comme le cartable, elle devra le conserver tout au long des années.

 Et, elle apprendra à lire, comme beaucoup de petits enfants
de cette époque, avec la célèbre "méthode Boscher".

catherine mc - Défi Septembre 2013 - Rentrée d'ailleurs 3

Elle essaie ensuite sa blouse bleue, comme cela se portait alors, et qui sera parfois ornée d'un ruban de couleur ou autre insigne qui indiquait que l'élève , par son travail ou sa sagesse, avait mérité cet honneur.

Les mauvais élèves se voyaient affublés d'un bonnet d'âne
ou se retrouvaient avec le cahier accroché dans le dos !

catherine mc - Défi Septembre 2013 - Rentrée d'ailleurs 4

"Allons Françoise, il est temps de ranger ton cartable.
Demain, il faudra se lever tôt."

catherine mc - Défi Septembre 2013 - Rentrée d'ailleurs 5

Voici Françoise sur le chemin de l'école. Gageons qu'elle sera une bonne élève.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Mon projet, plus ambitieux, devait porter sur l'histoire de la blouse des écoliers. Mais, des contretemps ont perturbé mon programme et seule Françoise a été mise en vedette dans une version écourtée.

Elle porte la tenue des mois de août et septembre 1951 avec son drôle de petit chapeau. Dans mon souvenir, nous portions plutôt des bérets.

La blouse est celle de septembre 1952. Le modèle de Modes et Travaux, très ajusté, ne permettait pas de mettre des vêtements en dessous. J'ai pris la liberté de l'élargir, mais Françoise fait un peu engoncée.